The space between us

Il coule des semaines où la nuit n’expire rien des frivolités, fièvres et petites vérités qu’elle recèle d’accoutumée. Cette semaine passée en est un exemple type. Mercredi, La Marquise reçoit un Dj Punk-Roc entouré de tout ce que Lyon compte de trainspotters définitifs pour assister à une soirée un peu décevante.


Le surlendemain, sur le Love Boat voisin, Jacques Haffner se Fishe de sa réputation de jet-clubber averti pour nous faire tremper dans un bain de vieux tubes eighties. « C’est de la balle ! Il passe Modern Talking ! À ce niveau, on va avoir Céline Dion remixée et là, on part dans une boîte dance de banlieue. Au moins, on pourra délirer, soupire une jeune blade-runners perdue dans une non-ambiance. Samedi, virée en Gaytie : l’United Café blinde jusqu’au plafond d’une charmante faune homoclite. Le sound-system crache une soupe mal chauffée (« le Dj devrait régler ses médiums », avance Arnaud en connaisseur) mais qu’à cela ne tienne le lieu de désemplit pas. Souffrant d’un manque d’air, nous partons au très hip Village-Club, repère incontournable des nuits les plus souriantes. Trois heures plus tard, ivres de ritournelles plus ou moins entraînantes, nous partons pleurer cette semaine creuse accompagnés de l’inusable album de Craig Armstrong où l’on nous susurre : « Baby, baby, let’s go out tonight ».

K spéciaux. Mercredi, Philgood lance ses Chabada latino-groovy à la Marquise. Jeudi, La nuit du Petit Paumé atterrit au Transbordeur avec un live de Pills et les jeux de Charles Schillings, Jack de Marseille, Spider et Stani. Plus petit mais costaud, Le Monde à L’envers installe Gill dans sa cabine pour une Session Trance. Vendredi, Hip Hop ment Votre avec Poska, Goldfingers et Dee Nasty au Bateau Blanc (ré-actline : 04 76 87 43 13) et une Lady Panoplie avec Miss Joy et Lucille au Ninkasi. Le Bistroy nous amuse la gueule avec Kaiser Sauze, Bob et Elohys pour une soirée Tribal-Jungle-Ragga. Samedi amène une Tri-balistik avec Agoria, St Jean, D’jamency (ré-actline : 06 13 48 43 20) et une Esclatch Party avec Luigi, Whyte and more (ré-actline : 06 11 67 05 14). My first Jungle Party avec le Natty Bass, Le Lutin assiègent Le Pez Ner (lire page 22). Enfin, dimanche, Laurent Garnier court le dj marathon au Fish.

À voir. Vendredi, Le Chantier teste soirées Groove’n’house avec Mahalo et Le Loft prend la route du Raid éclair Gauloise. Samedi, Mike Tomillo prend en otage le Tunnel.

0 comments on “The space between usAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*