Reality used to be a friend of mine

Mercredi, je récupère Élodie à la gare et nous nous posons au Café Léone (8, rue de la Monnaie – Lyon 2e) le temps de disserter amour et solitude non sans conspuer une gentille mais pressante serveuse.


Ce bar à tapas devient fort agréable dès le deuxième litre de sangria dans l’estomac : totalement sobre, l’envie de fuir ce repère d’étudiants tristes vous prend fréquemment. Je quitte ma ravissante compagne et rejoins Philippe pour la nuit. Cupidon me frappe au poitrail tout en laissant insensible mon convoité face à mes désirs de légèreté nuageuse. Le lendemain, l’envie de clubbing m’échappe et je me contente d’un long apéritif au Modern Bar (19, rue Thomassin – Lyon 2e) entouré d’authentiques quartiésards souriants. Fortement recommandable. Samedi, je papillonne de connaissances en amis et nous finissons la nuit, moitiés ivres, au Village-Club (6, rue Violi – Lyon 1er). 5h du matin, métro Hôtel de Ville : avachi sur un fauteuil plexi, je regarde défiler sur le quai les diapositives des SOS Détresse, Ligue contre le cancer, Info SIDA, Enfant battu. Tiens, une publicité pour le théâtre de Guignol. Un couple fatigué s’étreint comme pour s’aider mutuellement à tenir encore debout. Je ferme les yeux et le grondement d’une rame imminente soulève nos corps abîmés par la nuit.

Les immanquables. Vendredi, Grooverider et Fabio vous mettent à genoux au Rocking Chair de Vevey (CH) (ré-actline : 00 41 21 923 65 93) et mercredi, considérés comme les inventeurs du son de Bristol, Smith et Mighty seront très demandés au Pez Ner.

La nuit est un long fleuve tranquille. Mercredi, Le Bistroy joue jungle avec Kaiser Sauze. Jeudi, Asticot Palace Circus chante trip-hop au Kafé Mysik. Plus haut, Le Monde à L’envers galvanise la Trance Session de Gill, Fred et Tallced. Le lendemain, vendredi, le même techno-club lance la balle aux NRV parisiens d’Aktarus et Dreamz. À Villeurbanne, Mei-tei Sho/Cosmic connection junglize le Pez Ner. Samedi, dès 20h30, Lionel Damei tranquillise d’une musique paisible L’exigu (25, rue du Doyenné – Lyon 5e). Dimanche, sungay sex à La Cour (ex-Bus) pour la Liquid avec D-troy et Peel et Blood & Fire Sound System au Pez Ner. Enfin, mercredi, Archi se téléporte avec Dingo Steph, Alex K et P. Moore au Fish.

… ou presque. Vendredi, Nuit Métissage (afro-zouk) à La Cour. Dimanche, La Base Alpha tente de décoller au Fish avec David Vincent et son équipe.

0 comments on “Reality used to be a friend of mineAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*