I’m not the man i used to be

Le froid me sclérosant les jambes et l’envie de nuitées présumées réchauffantes ne m’aguichant guère, la semaine est courte en sorties.


Je regrette de ne pas avoir rejoint Smith & Mighty au Pez Ner, mercredi, ou encore, le soi-disant réussi dj Red Tour du Summum de Grenoble tout comme les 10 000 participants sur le week-end global techno parisien. jeudi, je me terre dans les caves à vin à boire le beaujolais primeur, piquant breuvage commercial. Nous réussissons à trouver quelques bouteilles un peu moins vertes mais dégustables pour finir attablés et ivres chez des bonnes connaissances. dimanche, au Stardust, la grande Factory reçoit Warrio, dj parisien hardhouse des blockdancefloors que sont le Queen ou le très hip Gibus. Soirée décevante, non pas par sa qualité musicale (il faut aimer la hardhouse tout de même) mais par le peu d’entrain des club-babes présents. Ces clubbers, au look old-fashion eighties (« J’adore tes lunettes de soleil futuriste », congratule un gay moulé Bill Tornade à sa copine de service), butinent plus entre connaissances près du bar qu’ils ne se déchaînent sur le dancefloor. Triste et sans saveur.

Nuits mobiles. Mercredi, Dj Lo se lâche au Bistroy lors de sa jungle session hebdo. Les Archis exposent encore et jusqu’au 29 au café 203 (9, rue du Garet – Lyon 1er). Le Navire night brasse les sons Electronik groove avec Dj Azùcar alors que Le Monde à l’Envers présente les nouveautés de l’excellent shop, Eardrum avec Luigi. Jeudi, le CCO de Villeurbanne (39, rue Courteline) présente Saî Saî pour une nuit reggae-ragga. Vendredi, Le Monde à l’Envers vous emmène à Mulhouse sans quitter vos tongs avec Torry, Gaoron et Mike. Samedi, les déjà cultissimes soirées Respect parisiennes s’exportent à la Marquise avec Dr Eguobhum et Ivan. Recommandable. À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida du 1er décembre, la ville de Mâcon et l’association Luciol attaque le fléau via un Pack house + avec Alex K, Tom, Didier Sinclair et Pacman et tout un programme très festif (ré-actline : 03 85 21 96 69). Dimanche matin, After Five à la Cour dès 5 heures 30 avec Peel et D-troy. En soirée, Urban Spirit avec Eric Borgo et Phunky Data au Navire puis au Loft (7, rue Renan – Lyon 7e).

La suite ? Jeudi, Le Stardust organise sa Disco Party avec des portables à gagner. Rien à dire. La Cour joue Royal Eighties vendredi et prolonge les très courues Bigoudis du dimanche avec le nouveau label : Superstar.

0 comments on “I’m not the man i used to beAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*