Les cendres du 8

Mardi, c’est sortie locale pour tous : les cars déversent leurs petits vieux campagnards ; la banlieue zone rue de la République ; les lampions chauffent les rebords de fenêtres et nous nous ennuyons.


Un apéritif convivial au Modern Bar (rue Thomassin) où une vieille et adorable femme de joie peste contre son kebab spongeux et finit par faire la moral à son caniche en tenue cuir très fashion. Nous poursuivons au Café Léone, histoire de rire et de mater un jeune homme en plein apprentissage de son nouveau mobile : « Tu vois là, je peux choisir les sonneries en fonction de celui qui m’appelle. Ainsi, je sais si c’est urgent ou pas. » Nous quittons ce haut-lieu de branchitude cellulaire pour aller se réchauffer au VertuBleu (3, rue Mercière) où Lulu, homme de bon goût, fait jouer le dernier album de Miossec. Vital. Place des Terreaux, d’énormes capotes fluos se cambrent sur l’hôtel de ville. Nous traversons, une paille d’herbe au bec, le rectangle de damiers. Au Remonte Pentes, les djembés frappent les veines fraîches d’étudiants intellos-en-formation et ma compagne s’endort sur la table non sans lâcher dans un dernier soupir : « On retourne voir les bites de la mairie ? »

Nuits mobiles. Jeudi, Le Navire pousse D-troy et Sophie aux platines. Le Monde à l’Envers fait de la place aux Freliocal et ses Cesco, Nico et Skal. Vendredi, Lady Panoplie au Ninkasi jusqu’à fermeture et à La Marquise dès 1h en compagnie des Amazone, Curly et Apple B. A Villeurbanne dès 20h, le CCO invite Les Blaireaux pour du rock marrant, Les Gueules de Bois et leur théâtrash guinguette (pardon ?) et enfin, Babylon Circus en ska déjanté (ré-actline : 04 78 93 41 44). Samedi, Aline in Wonderland chaudement fréquentable à La Marquise avec les très-en-vue 3 mai. Le All Sports Café décale d’un jour sa troupe Da House Family Project avec Krispaglia, Oby Wan et Sage pendant que le Virtual Access punchera aux sons de Tonio, D’jamency, Luigi et G. Rave Box (ré-actline : 36 72 code 191298 ou 06 60 78 25 02). Toujours samedi, Odyssee Tours 98 au Tunnel (32, quai Arloing – Lyon 9e) avec Jon Bishop, Miss Marykine, Ben’J, Stazia et Saint Jean. Enfin, dimanche, Dj Swen Love et Monoloco pulseront le Stardust pour une Factory recommandable.

Ou alors… Samedi, Disco au Stardust. Au même moment, le Titan fête ses 15 ans avec Djul’z et pleins de cadeaux. Dimanche, Satanics night au Fish pour celles et ceux qui auraient loupé le coche d’Halloween.

0 comments on “Les cendres du 8Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*