Quoi 2 neuf ? 1 an tout 9

En 1997, Lyon frétillait de joie avec une multitude de nouveaux lieux : des bars dans les pentes de la Croix-Rousse, une déferlante de guingaytes entre Rhône et Saône, de petits clubs bouillonnant d’ambition. Et puis après ?


1998 a été l’an zéro-pointé du nightclubbing. Pas ou si peu de nouveaux lieux, des bars appliquant l’éternelle recette « radio fm dans les enceintes et billets dans le tiroir-caisse », des clubs toujours dirigés par des gestionnaires et pas un seul directeur artistique dans leur maison, des raves désertes malgré une ultra-promotion pour certaines, des organisateurs en manque d’idées ou de sons Les nuits festives de Lyon s’endorment. Seules les rues bruitent des sons lourds et lancinants d’un hip hop consacré pendant que la house nation roupille sous les sound-systems intra-muros. 1998 aura été l’an 1 de la culture hip-hop. Du marketing version La Haine à la mode survêt’ Perry Ellis satin et baskets Fila surlacés en passant par des FM matraqueuses, le hip hop se sera frayé un chemin dans tous nos murs. La club-culture n’a qu’à bien se tenir. Les ravers et clubbers s’approprient massivement les codes vestimentaires de cette culture tout en s’étripant sur la question : « La techno doit-elle se vulgariser dans ces Metropole Techno et autre Techno Parade ? » Au vu du mastodonte populaire et culturel qu’est devenu le hip hop, la réponse s’impose. Le Flow est dans la rue alors que les musiques électroniques sortent frileusement de leur milieu d’élitistes un tantinet snobinards qui prétendent que vulgariser la house, c’est vendre son âme à diable. Le hip hop a son lot de sous-produits mais bouillonne de créateurs et sort largement la tête de l’eau. Histoire d’un mouvement à méditer. Seuls soleils de nos nuits : les Pez Ner, Bistroy, La Marquise, Kafé Myzik, Le Monde à L’envers, Bafang Production, Rail Théâtre, les raves Mondoréennes ou Galactika, les VertuBleu, Guilain ou Escalier, les très gais Village-Club et soirées Ice et quelques autres auront su, cette année encore, imprégner nos corps de bonnes vibrations.

On la fait courte. Mercredi, vernissage à la Marquise à 19h de l’expo photo de K-nardo. On y court. Vendredi, Cox 6 housize le Chantier alors que le Monde à l’Envers booste avec Tuttle, Axel et TB Kiboust. Samedi, Base Alpha au Tunnel avec pleins de drags queens. Dimanche, gay time avec la Liquid de La cour et D-troy et Peel.

0 comments on “Quoi 2 neuf ? 1 an tout 9Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*