Médiamants éternels

Semaine calme en sorties et riche en lecture. Petit glossaire de la presse de nuitards avertis en musiques électroniques et nitestyle.

Le vétéran CODA se meurt : le plus illustre des mensuels techno français se vide de son contenu en bavardages et service après-vente pour maisons de disques. Même topo pour son concurrent Trax qui, au-delà d’un cd sampler utile, sent les bons services aux maisons Sony & World Company. Désolant. Nova Magazine continue ses découvertes underground institutionnelles (« Mon gars, si tu n’es pas Nova, t’es un naze ».). Le tout frais Remix n’apporte rien de neuf si ce n’est une mise en page à pleurer les tapisseries seventies de grand-maman et un traitement de la vie nocturne vous donnant envie de rester chez vous. On leur préférera les Anglais ID et la bible Muzik. Reste les Technikart, Crash et Libération qui, pour le premier se place résolument dans la culture pop du style « nous sommes les Warhol de l’an 2000 » et tape dans l’avant-garde déconnante (laissez tomber vos Télérama et autres Cahiers du cinéma posés ostensiblement sur votre table de salon : cela fait beaucoup trop conservateurs philosophes. « L’an 2000, c’est la dérision, chéri ».). Crash pousse dans l’étude graphique d’une culture house post-moderne et Libération se la joue exotique hermétique : « Je n’ai rien compris au papier sur les Chemical Bros mais j’adore » ou en Pacadis revival avec l’excellente rubrique nightclubbing d’un Dahan hédoniste (tous les lundis). Ces trois-là sont indispensables.

Le choc des beats. Mercredi, la jungle étale ses feuilles vertes au Bistroy avec une Psychostic. Au même moment, Dj Spider se donne chaud au KKO lors de la KKO Caliente ! Jeudi, Beat Down Babylon au House of Music pour tous les jamaicans (ré-actline : 04 72 07 89 59). Le club associatif remet ça le lendemain, samedi, avec Sun Project et Rykkk’s, Lutin, Galou et Olive. Le monde à l’Envers nous remet un tour de Trance Psychédélique avec Christo-k, Tajmahal et Gill. Au Ninkasi, Fraggle et le Genevois Postman incendie la nuit Volume (4e édition). Dimanche, Factory au Stardust avec Dj Manoo et Rocco.

Le poids des mots. Jeudi, Impact night au Stardust où vous pourrez inhaler les bières d’étudiants en chemise à carreaux et au ventre germano. Vendredi, la même chose au Fish et son Disco Funk Fish. Enfin, samedi, élection de Miss Nue 99 au Titan. Prévenir votre nièce nympho et nouvellement lookée Monica, cela peut l’intéresser.

0 comments on “Médiamants éternelsAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*