Trouver le grain de sable (pour un été trendy)

Cette semaine : les Tattoo temporaires

L’excès des percés, tatoués et infiltrés (reliefs sous-cutanés) se calmant depuis une petite année, le soft d’un petit tattoo délébile sévit sur le marché du Body Art. La popularisation du marquage au henné s’est probablement faite avec le retour, plutôt réussi, de la pop star Madonna. Cette Sainte-Marie pleine de looks, en se flagellant à coups de marqueur sur le corps, a su faire exploser un certain ésotérisme-world-new-age-body-machin saillant parfaitement à cette fin de siècle : « Le troisième millénaire sera spirituel et charnel ou ne sera pas » prédit-on (un Paco Rabanne avancerait : « Le troisième millénaire ne sera pas du tout » »). Peu importe le mystique, pourvu que le tattoo s’exhibe. Oublions la rose piquante façon « Rosebud » infanto-régressive ou le coeur flashé par Cupidon (nous ne sommes plus dans les années 80), ce qui se fait de mieux et de plus, c’est le garot décoré autour des biceps, pour ceux qui en ont. Les motifs celtes ou SM («  »oui, barbelles-moi les bras ! » ») s’arrachent dans les échoppes et brunissent au bronzage avant de s’effacer définivement pour la reprise du bureau. Seule tâche d’encre sur la peau : peu nombreux sont les pratiquants de tattoo sous le sein gauche ou, summum du sex-appeal, derrière l’oreille. Bien dommage.

0 comments on “Trouver le grain de sable (pour un été trendy)Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*