Les boules explosées

« Il n’y a plus de champagne. Tu arrives un peu tard. Tu vas voir il y a du people », ironise Christian à l’inauguration de L’United Resto (20, rue Lanterne, quartier Terreaux) ce vendredi. Coincé entre un minet en costume vert pomme pour qui l’évènement sera mémorable et une nuée de pintades aux mains gloutonnes (à ce stade d’inconvenance, le qualificatif de « pique-assiette » semble dépassé), je cherche désespérément une sortie amusante.


En deux coups de reins, je me retrouve dans la rue et grelotte jusqu’au VertuBleu. Tout semble tranquille jusqu’à la venue de Marie-Hélène, Claire et Mr. C. Ce dernier grimpe, après quelques rincées de fillettes en vignes, vers la provocation : « Touche-moi la queue. » Nos jeunes femmes ne semblent guère troublées par une telle demande même illustrée par une sortie de braguette. Imperturbable, Claire sirote des Paul Michael Glaser (gin tonic sexuellement connoté) et Cécile, survoltée, souhaite « bouger son cul au 2P + C ». Nous nous faisons aborder par un Stéphane Bern en tenue de dandy poppeux 1986, pull en écharpe et Ray Ban en pochette. En deux tours de ceinture, nous relookons l’incorrect et l’entraînons au Café 203 sur la fermeture. Mr. C. s’accroche à nous : « Bon, qui va me sucer maintenant ? » Nous entrons-sortons d’un Funambule retenu par de solides fêtards puis du Village où nous nous collons les uns aux autres presque amoureusement. Philippe se laisse aller à des gestes tendres qui me touchent jusque dans mon pantalon et nous convenons d’un prochain repas. Marie Hélène se défile, abattue par un si grand amusement. Le petit-déjeuner sera whisky-cigarettes et nous fera disserter sur : « Le vouvoiement peut très bien être un jeu, un plaisir Dire ‘tu’, c’est déjà la fin » (Claire), « Absolument. C’est magnifique ce que vous venez de dire » (Stéphane B.). Nous éclatons de rire, heureux de vivre ces moments de plaisance. Au soir, Arnaud s’élance dans des vocalises idiotes : « Saint-Preux, ces voix aériennes sur musiques sottes, j’imagine ça sur un vieux porno soft italien, le genre deuxième classe un dimanche soir sur M6. » L’heure nous achève et la sortie attendra.

Sons glacés. Mercredi, Wicked Profayt et Duke sont les invités d’On The Real des 3e Sous-sol à La Marquise. Le Fish s’exerce au même freestyle hip-hop avec Poska et Cutee B pour une Groove Deluxe. Jeudi, Le Monde à l’Envers clôt l’année avec une nuit de surprises. Samedi, Spider accueille sur la Marquise les salsatores d’une Free Salsation réchauffante. Au Fridge, Uma fête son anniversaire lors d’une Kitsch 2000 particulière. Pour les accros de gros son et groovy house, le Weekamix de Genève reçoit Dan Curtin et Jack de Marseille.

Se prendre une bûche. Jeudi, La Mère Noël danse Disco 2000 au Loft. Au Fish, c’est la même chose en plus existentielle : Et si le Père Noël existait ? Le lendemain, on allume le sapin à la maison. Samedi, le Fish ouvre son Open Bar au cas où la dinde aurait été trop digeste.

0 comments on “Les boules exploséesAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*