L’homo n’est pas une marchandise

Week-end de chaleur où Primabella et Christophe B. nous lâchent pour Montpellier, où Le Bimb souhaite faire dix boîtes à l’heure.

Nous courrons d’un Mushi-Mushi dont la terrasse s’allonge à l’infini, à l’Ambassade où l’on ne cesse de s’émerveiller les oreilles, blotties dans l’écrin de sons magnifique du club, à un Forum Bar surveillé par une forêt d’oursons en peluche pour finir à La Marquise en fin de course nocturne en extase devant un Julien tout bronzé. samedi verra défiler la porte du 2P+C (appartement refusant les tenues « pyjama » aka short-baskets), la Ruche en chaleur, le Motor Men Bar puis Le Medley dans une nuit jungle gay-rétro transpirante. Je me fais vite agripper sur la guéguerre des établissements gays contre, cette année, Scream (soirée officielle de la Gay Pride au Transbordeur le samedi 17 juin). Ces histoirettes de tiroirs-caisses me font rire et j’évacue la polémique : tout événement a sa contre-programmation et, le plus souvent, chacun y trouve son compte. Concernant la Gay Pride (ou les soirées de lutte contre le Sida), les bars homos éprouveront hélas toujours quelques difficultés à s’unir. Argent, conflits personnels et vraie désolation : le business fait sa loi même si l’homosexualité demeure à la limite du hors-la-loi.

Joli temps pour amusements sonores. Jeudi, Thomahawk, No et Onark rivalisent du pitch au Monde à l’envers pour ses Couleurs électroniques. Le même Onark rejoindra Strat, Bastouille et Gaston aux Futur’Moments du Studio, vendredi. Un peu plus tôt, au Balbuz’Art (22, montée des Carmélites), la buvette est ouverte et les jeux-ateliers vous mettent à l’uvre en peinture et en modelage. Au Fish, les derniers avatars de la French Touch (Bob Sinclar et les Demon inclus), Superfunk et Ron Carroll font les kékés en Live. Les vrais hommes iront fêter les 3 ans du Forum (rue des Quatre-Chapeaux) et feront la bise à Roger et Jean-Marc. Samedi, la rave des Spiritual Frequences, Spiritual Transgression, regroupe Driss, Chaï, Phil, Damien et Dara Lee dans la nature du 36 72 code 000102. Pour le Tunnel, c’est Fusion 2000 avec Freeze, Nik’ho, Igor, P’tit Zo, Symbad et une after au Mac Do de Gerland. Enfin, les moins énervés du rythme retrouvent le Reggae sur Rhône avec Tribal System, Dé Mo Kat Pawol et dj Ridjan au Pez Ner.

Son vert au soleil. Ce week-end, Libres Ébats, au parc de Lacroix-Laval à Marcy-l’Étoile, nous fait rouler dans l’herbe sonore du label Versatile avec Gilb’R et I:Cube (vendredi de 16h à 22h), d’Artefact avec Zend Avesta et Dj Seep (samedi de 16h à 20h) et enfin avec la F Communication farniente des Reminiscent Drive, Alexkid et Llorca (dimanche de 16 à 22h). En sus des expositions et jeu (match de ballon carré) installés, samedi, le Ninkasi se junglize avec Gilb’R dès la nuit tombée. Rens. : 04 78 87 87 00. Vital Premier.

Rug for forms. Vendredi, Éric Rug revient après au moins deux années de silence lyonnais. Mélangeur d’abstract tempos et deep house, l’un des maîtres fondateurs de la house française (avec Laurent Garnier, Dimitri From Paris et Motorbass), sensitive La Marquise de sa grande expérience du mix. Vital Second.

Allez vers l’Eden. La New Eden Press de Madcap et ses amis brasse toute la semaine cinéma, littérature, BD et musiques lors d’un New Eden Week Nk curieux et expérimental. Mercredi, le Cinéma Opéra est pris en otage dès 20h30 par les Halvor Adelvin, XLR Project, Marc LD et autres jojos du court-métrage. Le tout se terminera à L’Harmonie (9, rue Neuve) avec un concert de Data 01. Jeudi à 19h30, lectures et expos à L’Atmosphère (9, montée des Carmélites) puis concert de Martin et ses antécédents. Vendredi, dj Slider accompagnera la soirée BD au Kafé Myzik et samedi, la huitième New Eden Party clôturera le festival avec Flore, D’janix, Lem, Pyroman, The Little Green Man en entraîneurs pour dancefloor et plus encore au 04 72 00 09 58 ou 06 63 52 27 16 ou encore 06 63 24 71 40. Vital troisième.

0 comments on “L’homo n’est pas une marchandiseAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*