Le sucre, c’est de la graisse

Mardi 19, Marie-Êve tourne en rond d’ennui lors du vernissage de l’expo de Santiago Reyes à la Galerie Georges Verney-Carron (90, cours Émile-Zola, Villeurbanne). Les artistes se réapproprient la galerie et glissent dans la peau du maître des lieux, de l’attachée de presse, de la secrétaire (pas de la femme de ménage ?). Concept drôle mais qui manque de saveur in situ.

On se rattrape sur une série de photos-portraits, jeu amoureux en dominos où les couples d’amants se suivent et ne se ressemblent qu’à un homme près. Nous clignons des paupières au Mushi-Mushi et Kamel, nerveux mais toujours adoré, se découvre une plume journalistique (lire page 44). Mercredi, une tournée dans le quartier Bellecour nous balade au The Comptoir (39, rue Sainte-Hélène), nouveau bar amical et stylé « pub royal » de Jean René. Nous finissons au Bastringue, en pleine projection d’un Vol au-dessus d’un nid de coucou démoniaque, sur une assiette de charcuterie-fromage et rouge à flots pour parfaire le monde en parlotte avec Jérôme et Elli. Clignez des paupières. Jeudi, après une rapide inauguration de la plage de La Marquise, nous grimpons à la Buvette du Pont Wilson pour notre fête de la musique annuelle et le duo chic et soul, 3 mai. Le bonheur est sur le quai : Sophie et Jean-Marie en pleine classe authentique et souriante trinquent avec Z2, torsé en orange gaufré (« D’accord il est froissé mais c’est très gloss à Istanbul cet été », feinte mon compagnon de jeux). Françoise, le visage légèrement soufflé par une brise de spleen et Pierre Le Magnifique me rappelle une party de campagne à venir. Laconque nous rejoint et relate sa dernière aventure sexuelle « d’une durée de 15 jours. Il était riche boulanger lyonnais et voulait m’épouser. Mais à terme, c’est toujours pareil : les mecs ne voient en moi qu’une salope ». Nous investissons un camion de gravats recouvert d’une planche et dansons sur Les surs jumelles à en transformer les voies circulantes en un flux continu d’encouragements avec cris et klaxons. Nuit brillante et « so sweet ». Vendredi, Le 115 tente de mélanger post-diplômes de l’École des Beaux-Arts et bimbo-pimpos pour une soirée off de la Biennale Connivence. Mon Èpouse se remet juste de son reportage à l’apéro du Fish de la veille : « très fort au niveau des échanges. Une blonde qui souffle : ‘j’en ai ras-les-mules !’ Plus tard, la discussion sur le régime se concluant par ‘tu vois, le sucre, c’est de la graisse’. Très amusant à voir. » Nous fuyons pour plus et encore plus rire au Medley et sa soirée Loft Story : Lady Medley, en paréo et grosse peluche au bras, se rêve Loana (plutôt la Cicciolina en taille forte) et forme des couples improbables à coups de tirages au sort. Prêt à fuir, Z2 s’enlise de gêne sur une banquette devant les lèvres mouillées avec insistance et tendues par un jeune Flamand, torse garni de testotérone. Clignez des paupières. Samedi, nous accompagnons, dans une virée homo, Dj Arnie, Michel et Double D relooké pintade-de-Bresse : « J’ai fais la déco des cheveux en gris et demain je mets le pantacourt », s’enfollasse le gars. Après un dîner à la Gargote où seul le vin trop glacé tache, nous respirons au familier et glossy Cap Opéra avant de mettre un peu de sexe dans la backroom du Dark. Là, jeunes et moins jolis se rendent au confessionnal, s’agenouille et brûle des cierges coulant. Arnie en sort heureux en cinq minutes avant que je ne puisse partager la bouche aimable d’un Enrique C. excitant. Fermez les paupières.

Autopromo pédalo. Dimanche, dès 16h et jusqu’à plus soif, Beadoa (Z2, Claire, François MITV & I) referont le Closer Club sur la plage de la Marquise. Grand Air réunira Flore, Symbioz, Fraggle, Rémi, Arnie, Teddy G et Manoo pour un round sableux de 20h de mixes. Prévoir lunettes de soleil, serviettes de bain ou toutes autres tenues à porter sur une plage de Deauville ou du Grau-du-Roi. Ré-actline : www.chez.com/beadoa.

Soniclubbin. Mercredi, le hip hop divisera les fans de Kost et Goldfinger au Fish et ceux de Khéops et Superfunk au Fridge. Jeudi, c’est lounge en terrasse : au Seven’th (40, allée Pierre-de-Coubertin, Gerland) et sur la plage de la Marquise. En soirée, toujours à l’air libre, l’àKGB donnera sa Girl’s Date hebdo. Le Fish enchaînera sur une Élégance avec Charles Schillings en tête de liste tandis que La Marquise se junglisera avec Shy Fx, Alex Da, X wada et Big Dub Sound System. Vendredi, Oops ! investira le créneau régresso-eighties avec Caroline Loeb au Fridge. De la House Party fera tourner Rork, Lady Bird, Cisco Frisco et Léa Lisa à la Marquise. Samedi, le Tactika (ex-Duplex) lâchera sa mousse sur les sets de Bouddha et JPS. Le Fridge donnera son Open House Party en compagnie de Paco et Didier Sinclair. Boum sera la fête sympa du samedi soir au Trois-Huit. Plus d’infos au 04 72 33 81 87. La Marquise s’élancera dans une Follow Me Party soul et funky avec Tito et Joh.

0 comments on “Le sucre, c’est de la graisseAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*