Lorsque le jour se lèvera

«  »On va s’entraîner à mort ! » se réveille, mardi, le Carré d’Or (Mon Épouse, Duchesse, K-Line, Super Pénélope, Cruz Poutre et Julien Micro P.) au Mushi-Mushi. Après avoir lancé, l’été dernier, l’idée d’un grand championnat international de Uno, Nasser réalise enfin notre rêve : « Il y aura même un représentant du fabricant Mattel ». Le rendez-vous pris pour le 12 avril : au Ki Ki Kaï Kaï, nous clignons des paupières en d’amicales embrassades avec Kamel.


De ce que l’on ne naît pas et avec quoi on tente de se couvrir la raison afin de travestir cette réalité trop en prise avec les doutes sur sa condition. Ou, du pourquoi vouloir être celui que l’on sait ne jamais avoir à connaître. Mathieu intellectualise sa vie en terrasse du Nord, mercredi. Il m’arrive parfois de me demander si le lecteur de cette chronique me considère comme un pédé qui souffre de sa condition de pédé ou un homme qui ne sait pas tout à fait quelle direction il emprunte ou quel est son but final, juste avant la mort. Je prétends poser questions de vie et non exposer mon mode de vie. Mais ma démarche n’est pas toujours très claire : le pas est trop peu déterminé. Clignez des paupières. Au 10, Laconque nervure ses jambes de bas résille noir pour laisser fleurir une jupette en tulle multicouche avant d’être massée par Mathieu à son dos défendant. Christophe B. et Primabella se drunkizent à la vitesse du son, puis courent dans tout le bar en chasse de Rocco, le canin de Jacques Haffner. Clignez des paupières. « Tu ne veux pas que je me mette à quatre pattes ? », s’approche Christophe de Stéphane B. à l’United Café. Nous commentons l’esthétique du nouveau nez, légèrement retravaillé, du toujours convoité. Un inconnu provocateur me place devant lui et me demande de l’embrasser sans bouger. « Non, reste là s’il te plaît : je suis en train de pisser contre le mur », abuse le bucolique. Je cligne des paupières, la tête de Christophe calée sur mon cou et son corps massif en liquide contre ma carcasse. Vendredi au 10, Jean-Albert liste son programme de la Fashion-Week : « Je vais peut-être rater la fête organisée au dernier étage de l’Arche de la Défense mais il y a celles de Colette et de Technikart dans le courant de la semaine. Je me suis calmé au niveau fête. Ma sortie obligée demeure KABP, le reste ». On le retrouvera pourtant en fin de nuit en posing destroy au DV1 et se lamenter sur « cette techno indansable et mal foutue ». Clignez des paupières, un rire en bouche, lorsque Gilles du Medley se travelote en beatnik chevelu avec une pancarte taggée « Non ! À la guerre ! ». Samedi, le Ninkasi Opéra ouvre sa déco prototype. Les balançoires, peu conviviales en guise de tabourets de comptoir, agitent des conduits en aluminium qui déversent dans des tubes un spectre de lumière douceâtre. Les plus gros fêtards de la ville découvrent le nouveau lieu en titubant sur de la musique soul. Certains ne cessent de s’inquiéter sur l’épuration effective des lieux nocturnes du centre ville entreprise par la préfecture et la mairie. Gaëlle Communal présente son nouvel amour américain et délicat. Jérôme d’Art Canut et Olivier alignent les pichets de bière maison pendant que je tente une approche écrite sur Julien Le Grand. Sur un papier plié : « Voudriez-vous faire plus ample connaissance ? Proposition plus ou moins malhonnête, qui plus est maladroite ». Julien me glisse en poche sa réponse : « Suis très droit et honnête (lol) mais très attaché à mon amie ». Clignez des paupières. Une course sans suite nous fera fermer Tombé du Ciel en compagnie de Julien-Justin et comparses avant de descendre au Medley puis remonter à La Jungle. Deux jeunes hommes en slip hurlent entre les serial fuckers. L’un deux porte des lunettes de plongée et crois savoir que « si je vais dans la backroom en sous-sol, je suis certain d’atteindre les profondeurs du néant ». Fermez les paupières sous les guitares rocky de The Rapture.

Sorties préventives (courts-lettrages). Petites projections sur ce que les prochaines nuits auront de « Vital ». Ce jeudi 13 mars, Concept Food sert la soupe (du pote O’feu) au Rectangle avec deejays et toujours l’Atelier Van Lieshout. Le 12 avril, Nassaboy et ses amis organiseront le Championnat international de Uno de Lyon au Ki Ki Kaïkaï. Ré-actline : 06 63 66 01 10. Encore plus loin, Sonar Festival se déroulera les 12, 13 et 14 juin à Barcelone. Le centre du monde électro concentrera durant trois jours et trois nuits, au hasard : Matthew Herbert, Ladytron, Dj Hell, Miss Kittin, Metro Area, Markus Detmer et autres mastodontes de la House Nation. La programmation de Björk ou d’Underworld semble moins « fashion » que celle des Pet Shop Boys l’an dernier (on aurait bien vu une Kylie Minogue, icône ultime de la branchitude globale) mais tout s’annonce pour le mieux. infos : www.sonar.es.

0 comments on “Lorsque le jour se lèveraAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*