Sur l’emploi de sobriquets.

Il y a un côté « gnan-gnan » dans l’emploi du petit nom. Mr Bone s’en est tenu à « Mon Deedz » à mon égard voire le sobriquet que les membres de ma famille me donnaient gosse. Lui, je l’ai souvent appelé « loupiot », parfois « choupy » ou « choupinou » (auquel il répondait agacé et rieur : « je ne suis pas un choupinou »). C’est une forme de mièvrerie qui me manque aussi aujourd’hui, ce rapport d’affection.

0 comments on “Sur l’emploi de sobriquets.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*