Trop bon, trop con.

Ce matin, j’ai reçu les échéanciers de l’assurance habitation en tant que « propriétaire bailleur » des maisons que nous possédons en indivision, ma soeur et moi. Je dois appeler l’ami de ma feu mère afin qu’il paie les 388,75 euros demandés. Il loge gratuitement cette propriété depuis bientôt vingt ans et paie, logique, Impôts fonciers et assurances des murs. Il ne m’envoie ni voeux de bonne année, ni souhait de bon anniversaire. En somme, je dois l’appeler deux fois par an afin de lui demander de m’envoyer un chèque pour les charges. Chèques qu’il m’envoie aux centimes près. Ma soeur attend qu’il quitte les lieux (pour raisons de santé ou de sa belle mort) afin de vendre. Moi, j’aimerai qu’on lui fasse payer un loyer afin d’aérer l’état de mes finances. Ma soeur y est opposée. Elle, récupérer une part symbolique de loyer ne lui semble pas important. Faut écrire qu’elle n’a jamais eu à travailler. Juste à gérer la thune de son Wasp de mari et élever ses deux gosses. Et lorsqu’elle me dit « Avec la hausse du pétrole, je dois mettre 150 dollars d’essence par semaine dans nos quatre voitures », je comprends que tout cela est bien loin de la préoccuper.

0 comments on “Trop bon, trop con.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*