Détestation et rancune.

J’ai un fonctionnement qui n’est peut être pas très sain. Lors d’un échec, je finis toujours par considérer que le seul et unique responsable est moi-même. Que l’autre, dans l’histoire ou l’évènement, n’est que ce qu’il est et qu’évidemment, je ne peux pas lui en vouloir. Dès lors, je développe un sentiment de culpabilité assez prononcé. De culpabilité et non de regrets car je suis trop direct et franc du collier (voire à en être maladroit dans l’indélicatesse) pour avoir des regrets. Les regrets appartiennent à ceux qui cachent, mentent et se rendent compte après échec qu’ils ont merdé. Cela ne me touche pas. Ne me regarde pas. Oui je suis responsable pleinement de ce qui m’arrive en bien comme en mal. Mais parfois, je me demande si une forme de détestation ou de rancune envers ceux qui ne sont pas forcément les mieux bienveillants à mon égard, qui cherchent à me faire du mal, ne me servirait pas un peu. Ne m’aiderait pas un peu.

0 comments on “Détestation et rancune.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*