Assistanat.

Pendant trois années, j’ai bossé comme infographiste dans un collège. Pas un collège dit « difficile ». Juste un établissement de quartier socialement « médian ». Ce qui est flagrant, c’est que les dits « cas », ce ne sont pas les gosses mais les parents ou/et l’environnement de ces gosses. Il y avait un gamin, 12 ou 13 ans, en classe UPI, « psychiatrique » pour résumer. J’aimais beaucoup ce kid rondouillard, toujours souriant et poli. Mais largué. Inadapté. J’ai demandé à la direction pourquoi ce kid était dans cette classe. « Il a passé trois jours enfermé dans un appartement avec sa mère morte. Si le voisinage, inquiêt, n’avait pas appelé la police, il serait mort de faim à côté du cadavre » m’a t on résumé. C’est en France. A côté de chez moi. Et le gamin va vivre avec ça jusqu’à souffle-fin. Et le gamin n’est qu’un exemple parmi tant d’autres qui ne sont pas socialement, psychologiquement « favorisés ». Et il y a des gens dans ce pays qui prétendent que tout le monde doit se bouger le cul, que tout le monde peut si il veut. Que si quelqu’un n’y arrive pas, c’est qu’il est parasitaire de la société. Que personne ne doit assister, aider les autres. Sâles bâtards d’individualistes de merde.

0 comments on “Assistanat.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*