Changer de rue.

En bientôt trois années, j’ai réussi à ne plus avoir aucune attache affective forte à Lyon. Tout perdu à cause de Mr Bone, à cause de moi. La quitter me fait flipper parce que je l’aime profondément, cette ville. Aussi parce que je suis d’une tendance sédentaire, un côté campagnard d’origine qui s’attache au sol. Mais que fais je ici finalement ? Une personne aimable me disait « On peut changer de ville sans changer de rue ». C’est un argument qui me retient encore ici également. Les déceptions et la peine ailleurs ne seront pas effacées par les déceptions et la peine ici.

0 comments on “Changer de rue.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*