Foncer dans un mur.

J’ai beau tenté de faire comme si la vie était cool et chouette. Mais ça ne dure jamais longtemps : Problème de thune, de « qu’est ce que je fais de ma vie ? » lourdingue, de « mais c’est quoi ce quotidien sans envie réelle ? » merdique et autres « merci le résidu familial qui me reste pour le soutien » ou encore « J’ai quarante ans, je me fais mal, ai une sale image de moi, de mon corps, et je suis un pauvre type ». Bref, tout est là pour foncer dans un mur.

0 comments on “Foncer dans un mur.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*