J’allais avoir dix ans quand Ian Curtis s’est pendu.

J’ai eu quelques échanges, ce jour, avec un ami sur l’hommage « obligé » à Amy Winehouse. Mais j’en ai rien à foutre d’Amy Winehouse. Comme j’en ai rien à foutre de la mort de Curt Cobain (même si « Nevermind » est un super album). Comme j’en ai rien à foutre de la mort de Jeff Buckley (même si « Grace » est un album géant). Ces personnalités là ne sont pas ma « culture », ne sont pas mon « histoire ». Et, ce trip consistant à se sentir toucher par la mort d’une célébrité en postant un hommage sur Facebook me gonfle pas mal.
Au fait, Ian Curtis est mort un 18 mai. Et Joy Division fait partie de ma culture.

 

0 comments on “J’allais avoir dix ans quand Ian Curtis s’est pendu.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*