Dans quelques années, je ferai les foins.

Lorsque j’étais kids, nous étions toujours sur la remorque des grands parents, des paysans voisins auxquels nous filions un coup de main. Avec mes cousins, nous construisions des cabanes instables avec des bottes dans la grange des grand’pa mater. J’adore l’odeur du foin. C’est une Madeleine de Proust merveilleuse. Je suis jusqu’à aller demander dans un Séphora si il existait une essence de foin. La vendeuse m’a regardé un peu avec cet air « c’est qui ce plouc qui veut sentir le foin ? » avant de sécher définitivement. Je crois qu’au Printemps, ils vendent une bougie Diptyque qui sent cette herbe si agréable. Ok, ça coûte un bras.

0 comments on “Dans quelques années, je ferai les foins.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*