Comprendre sans agir (2)

Les échecs me blessent plus que les regrets. Parce que les regrets, j’en ai aucun. J’ai le bénéfice tout autant que la malchance que d’être un peu trop franc du collier. Je dis. Je m’exprime. Je pose les choses avec maladresse ou pas, dans l’erreur ou pas. A partir de là, il n’y a pas de regrets possibles. Si j’exprime, je me protège de la torture des regrets. Par contre, se sentir en échec est terrible. Pour l’orgueil. Mais pas seulement. L’échec est terrible parce qu’il réveille tous les autres échecs. Et si on n’arrive pas à fermer la porte de tous les autres échecs, on étouffe. Voire on meurt. Et je crois que Mr Bone a ouvert la porte bien grand à tous les autres échecs.

0 comments on “Comprendre sans agir (2)Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*