Deuil (tout proche de voir le mort).

Lorsque ma mère est morte, c’était un samedi. Les flics sont venus sonner à l’interphone de l’appartement, rue Père Chevrier. Je n’ai pas répondu car je ne réponds jamais aux visites non attendues. C’est donc ma soeur qui, par téléphone, m’a annoncé la nouvelle. J’ai perdu pied. Totalement. J’avais besoin de quelqu’un tout près de moi. J’ai appelé la seule personne qui me semblait la plus à l’écoute et silencieuse de mon proche entourage. Elle m’a sauvé la vie. Plus que surement. Ma soeur et ma tante sont arrivées le lendemain : l’une depuis l’aéroport et l’autre depuis la gare. Ensuite ? Ensuite, c’est assez rapidement devenu flou. C’était l’époque des manifestations monstres des routiers (en 1992). C’était le bordel pour aller jusqu’à la morgue de Saint Laurent de Chamousset. Je me rappelle me retrouver dans une grande salle avec ma soeur et être face à un croque-mort qui nous présentait un catalogue de cerceuils. J’ai dévissé à ce moment là. Et puis, tout est devenu encore plus flou. On m’a mis sous Tranxène 50 en surdose apprendrais-je plus tard. J’étais donc un légume que l’on a traîné jusque dans le Périgord soit à 500 bornes de Lyon pour les obsèques. Je me rappelle des haltes dans les stations services pour faire le plein. D’un arrêt chez ma tante en Charentes pour me mettre un costume. Puis des obsèques qui furent terribles à vivre. Mais j’ai vu le cerceuil descendre dans le trou. Je m’en rappelle très très bien. Je me rappelle avoir repoussé ma grand mère pater ensuite. D’une engueulade entre cette dernière et ma soeur qui avait décidé de m’emmener aux US quelques semaines. Ensuite, le trou noir. Je ne sais même plus comment je suis arrivé à l’aéroport, ni comment s’est passé le voyage dans l’avion, ni notre arrivée à New York puis transfert sur Boston. Le noir complet. Mais j’ai presque vu le mort. Je savais qu’elle était morte et n’avais rien à chercher a part savoir « Pourquoi cet accident ? »

0 comments on “Deuil (tout proche de voir le mort).Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*