Romantism VS seduction.

J’ai vécu trois ans avec un séducteur, un pur de dur. Je ne me suis rendu compte que très tardivement de mon incompatibilité avec Mr Bone. Je suis un romantique. Pas le genre de type qui fantasme ou croit en quoique ce soit. Mais qui, lorsqu’il est dans l’histoire, vit l’histoire. Or, un séducteur, ne vit pas l’histoire : Il vit pour que l’on s’intéresse à lui, pour que l’on lui mange dans la main sur la base de l’image qu’il s’est fabriqué, qu’il veut montrer. Ca dérape très rapidement, avec un séducteur, lorsque l’on lui balance ses mensonges à la gueule. Il finit toujours dans des crises de colères incontrôlables. Parce que son image, il y tient. Et est incapable de dire « ok, je suis comme ça aussi. Maintenant, on fait quoi ? Maintenant que tu as découvert une partie cachée de moi, que fait on ? » Non, le séducteur ne vit que pour son image figée, pour sa capacité, qu’il juge inébranlable, à manipuler l’affect de l’autre, des autres. Chose étrange, il aime, lorsqu’il y a problème, manipuler ceux qui sont extérieurs à l’histoire pour obtenir une aide, une forme de preuve qu’il n’est pas ce que l’on a découvert qu’il était en partie. Que l’on est dans l’erreur totale. Et il y arrive. Parce qu’il est plus fort que l’affection que l’on peut lui porter. De l’amour qu’on peut lui porter. L’amour, il s’en fout. C’est l’intérêt qu’on lui porte qui importe.

0 comments on “Romantism VS seduction.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*