Regrets.

J’ai vécu trois ans avec Mr Bone. Il y avait, en retours cycliques et permanents, ses agissements sombres remplis de regrets. L’autre était (est toujours ?) un concentré de regrets. Il usait énormément du conditionnel passé : « Si j’avais », « Si tu avais » et autres « Je n’aurais pas si ». J’ai compris au cours de la relation que Bone était une personne qui regrettait sans cesse. Autant ce qu’il vivait que ce qu’il avait pu vivre. Ou, beaucoup plus sûrement, autant ce qu’il faisait vivre aux autres que ce qu’il avait pu faire vivre aux autres. Les regrets, j’en ai aucun. Aucun. Je crois que les regrets sont liés aux non-dits, aux mensonges. Si on dit, il n’y a pas de regrets à avoir. Si on ne ment pas, il n’y a pas de regrets à avoir. Le regret est un des pires ennemis pour arriver à vivre tranquille avec soi-même. Certes, sans regret, je ne suis ni tranquille, ni heureux. Mais je n’ai pas ça en plus comme tare. J’ai commis des erreurs. J’en commets. Mais « erreur » n’est pas « regret ».

0 comments on “Regrets.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*