Honte.

J’ai reçu un commentaire en suite d’un post sur mon mur Facebook comme quoi il était honteux d’avoir envie de mourir, d’attendre sa mort. J’ai un peu trotté sur ce mot « honte », aujourd’hui. J’ai comme l’impression que se suicider, l’idée du suicide, est effectivement une chose « honteuse ». Je ne sais pas d’où cela vient. Lorsque mon père s’est pendu, il y avait comme une gène familiale à en parler. Voire une obligation d’être muet comme la tombe du mort et de ne surtout pas en parler en public. Est ce à penser qu’un suicidé, c’est un malade, un fou, une personne à bannir de toutes discussions ? Je ne sais pas. J’ai, gamin, cru comprendre qu’au niveau de la famille il y avait un certain rapprochement à faire avec la religiosité : Dieu donne la vie. Et c’est lui, et lui seul, qui la reprend. Pas l’homme. L’homme n’a pas à décider lorsque sa vie doit s’arrêter. Il y a blasphème vis à vis des cette merde de religion ? Je n’en sais rien. Mais que le fondement de la « honte » soit d’ordre religieux ou social, je n’aime pas ce « honteux ». La vie est faite aussi pour mourir.

0 comments on “Honte.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*