Missing Dog.

Jusqu’à mes 11 ans, j’ai toujours eu un chien. Nous habitions à la campagne, ce qui rendait les choses plus simples. Les chiens faisaient partie de la basse-cour. Ils n’étaient rien de plus que des animaux dressés pour alerter et se laisser caresser. J’ai gardé un rapport très distancié avec les chiens. Soit je ne les traîte pas comme des « humains » mais comme un animal de compagnie. Ce qui n’empêche pas d’avoir beaucoup d’affection pour le canin. Je me rappelle avoir pleuré des heures lorsque ma mère a vendu la maison et que nous devions nous séparer de tous les animaux avant d’intégrer un F4 dans la banlieue de Lyon. Il était impensable qu’un chien qui avait l’habitude de vivre sa vie dans les chemins ou les prés se retrouve enfermé dans un 70m2 au 6eme étage d’un immeuble gris. Arrivé à Lyon, avec ma mère, nous avons vite fait pression sur mon beau-père afin de reprendre un chien. Lui, urbain pas très porté sur les animaux, était contre. Mais on a fini par gagner. Et nous avons récupéré ce beauceron femelle : Tania. Chaque fois que je sortais de l’immeuble, j’étais avec ce chien. J’ai adoré ce chien. Depuis sa mort, j’attends le jour où je pourrais en avoir un de nouveau. Parce que je dois certainement être fait pour vivre avec des chiens.

0 comments on “Missing Dog.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*