N’importe quoi.

On ne me l’avait jamais faite, celle-là : une caisse automatique dans une boulangerie. Même plus besoin de parler, finalement. Bonjour la convivialité. Vie de merde.

0 comments on “N’importe quoi.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*