Campagne.

N’ayant quasi plus aucune relation sociale et amicale, je n’aurais pas bien débattu pendant cette campagne présidentielle dans des apéros ou soirées. La précédente, en 2007, c’était assez amusant : A gauche, il y avait les anti-Royal et les pro. Avec Mr Bone, nous étions dans le camp des pro. Parce que nous aimions bien Royal. J’aime bien Royal : Elle a des couilles. Et c’est surement pour cela qu’elle s’est faite descendre. Encore plus que son erreur de s’être prise pour une femme qui marche sur l’eau. Elle a un sens politique que Hollande n’a pas. Hollande est un homme tactique, un homme d’alliances et de compromis. J’ai toujours vu ce type ainsi lorsqu’il était à la tête du PS : incapable de refonder le parti après la baffe de 2002 mais capable de gagner un maximum d’élections. Je voterai, dimanche, pour lui. Parce que c’est finalement ce genre de type qu’il me faut en tant que Président. Quelqu’un qui écoute, calcule, fait des compromis et avance. Même si il ne révolutionnera rien. Il apaisera. Et comme je ne crois pas dans le protectionnisme (depuis quand peut on prétendre s’isoler des autres ?) ou le radicalisme (on n’en a pas assez bouffé avec le nano du clivage entre les personnes ?) en cette période où mondialement tout est incertain, c’est le candidat qu’il me faut. Sans enthousiasme mais sans me dire que je vote par défaut au moment de mettre le bulletin dans l’urne. Et puis aussi, raison suffisante et supplémentaire, parce que je veux foutre une taule énorme au nano. Qu’il parte à quatre pattes entre deux chaises.

0 comments on “Campagne.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*