La vieille droite.

J’ai lu le Canard Enchainé, ce jour. Et comme cet hebdo est l’hebdo des mauvaises nouvelles, cela m’a foutu le bourdon. On va tous morfler dans les semaines qui arrivent. La vieille gauche comme la vieille droite applique les mêmes recettes qui ne marcheront jamais : faire des économies, presser les administrés comme des citrons et, surtout, ne pas froisser la puissance du fric. Et puis, je me suis mis à rêver : si tous les peuples occidentaux se rebellaient, si il y avait des émeutes dirigées, dirigées contre toutes les banques qui ont pignon sur rue. Si tout le monde s’attaquait aux banques. Si tout le monde, du jour au lendemain, se mettait à casser, à brûler toutes les agences bancaires. Parce que le problème actuel, ce n’est pas l’économie, c’est le fric devenu cynique, le fric qui coule chez quelques bâtards, ce fric qui nous pendra tous. Mais ce n’était qu’un rêve.

0 comments on “La vieille droite.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*