The beginning.

C’était une chouette soirée, hier, avec Yasmine, Wini, Lionel et ses ami(e)s. Nous avons bien ricané. Et bien fini sur le capot, me concernant, dans un bordel surpeuplé. Comme si le 1er janvier, il fallait vraiment tirer son coup. Pour moi, ce fut un fiasco. J’étais en descente, enfin, il y avait un truc qui arrivait pas au bon moment donc pas moyen de bander. Je me suis fait serrer par deux musclors (je me demande pourquoi j’attire toujours ce type de mecs alors qu’ils ne sont pas « idéalement » mon style et que je suis un maigrelet, vas comprendre). Bref, les deux ont eu du mal à me faire de l’effet. L’un des deux était drôle : il voulait jouer le dur, le genre « je te pousse avec force et je t’embrasse comme un mixeur Moulinex« . Je l’ai vite remis à sa place en lui soufflant : « On est deux, bonhomme. Alors tu vas te laisser diriger, hein ». Il avait l’air tout con. Mais je ne suis pas une fille facile. Puis j’ai bisé quelques copains venus pour la soirée musicale du petit matin. « musicale » n’est pas le mot juste : une daube hardhouse insupportable. J’ai tout zappé alors qu’un ami me serrait très fort dans ses bras en me répétant : « Plus je suis défoncé plus je t’aime. Tu comprendras ça quand, Gaspard ? »

0 comments on “The beginning.Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*